Pourquoi il est urgent de se tourner vers les fleurs bio et locales

On arrête tout ! Tu croyais vraiment ne faire de mal à personne en achetant ce bouquet de rose à la Saint Valentin, dis ? Grave erreur. Si on ne fait pas attention, on a de grandes chances de se retrouver avec une bonne dose de pesticides dans nos narines au moment de respirer « le doux parfum des fleurs ». Et la planète ne te remercie pas. Heureusement, il existe des alternatives. Décryptage avec Fleur de Cocagne, un nouveau type de fleuriste qui produit, confectionne et commercialise des bouquets éthiques.

 

Aujourd’hui, 85 % des fleurs coupées vendues en France viennent de l’étranger. Elles sont cultivées dans des conditions sociales, de travail, et écologiques déplorables, entre pesticides, produits phytosanitaires et serres chauffées, générant trafic aérien et surconsommation énergétique. En février 2017, 60 millions de consommateurs a publié une étude concernant les roses vendues chez les fleuristes français. Après avoir analysé en laboratoire les roses de dix grandes enseignes, les chercheurs ont prouvé qu’elles contenaient toutes des produits chimiques, certains même interdits en France… Et si on changeait nos habitudes ?

Personne ne se dit, au moment d’acheter son bouquet, qu’il peut être néfaste pour sa santé. Parce que ça ne nous touche pas, parce que ce n’est ni alimentaire, ni cosmétique… Et pourtant. Carole Bataillard, chargée de communication au sein de l'association Fleurs de Cocagne, met en garde contre la toxicité des fleurs non bio. « Il est urgent de changer ses habitudes concernant l’achat de fleurs, au même titre que le reste en fait ! Il faut se rendre compte que si on veut moins polluer, il faut penser plus loin que ce que l’on ingère ou qu’on met sur notre peau. On commence enfin à faire des achats alimentaires intelligents parce qu’on a peur d’ingérer des mauvaises choses, mais si on réfléchit de manière plus globale, il faut se demander si chaque achat risque de polluer la planète… C’est le cas avec les fleurs non biologiques. »

Mauvaise nouvelle, ces fleurs viennent presque toutes des Pays-Bas, où elles ont été importées du Kenya ou d’autres pays chauds (tu la vois la belle empreinte carbone ?). « Au fin fond du Kenya, des lacs sont asséchés pour irriguer des serres surchauffées. Les fleurs produites en agriculture intensive traversent ensuite des milliers de kilomètres pour arriver à Rungis, où elles sont vendues par les grossistes aux fleuristes de la capitale. Et il en est de même pour le reste de la France. Ça devrait faire réagir ! » En effet, les fleurs non biologiques sont un désastre pour l’environnement, en plus d’être mauvaises pour la santé. La vente n’est pas alimentaire, la réglementation n’est donc pas aussi sévère, si bien qu’il est absolument impossible de connaître la quantités de pesticides contenus dans la fleur qu’on achète si elle n’est pas bio et qu'elle n'a pas poussé en France.

C’est bien beau, mais si je veux agir à mon échelle, je fais quoi ? Voilà, on y arrive. « On ne peut pas changer les choses sans l’engagement des fleuristes eux-mêmes. Aujourd’hui, les fleuristes ne se posent pas de question sur la provenance ou la saisonnalité des fleurs car ils savent que les clients s’en fichent ! Il faut donc faire la démarche de demander à son fleuriste des fleurs de saison ou locales, pour lui mettre l’idée dans la tête et qu’il y pense lors de son prochain passage à Rungis. Le but n’est pas de couler les fleuristes qui achètent des fleurs qui viennent du Kenya, mais plutôt de leur faire changer leur habitudes. » Il suffit donc d'acheter de saison, local, de se renseigner sur la saisonnalité des fleurs et de poser des questions à son fleuriste. La prochaine fois que tu voudras te la jouer romantique, choisis des fleurs de saison, sans pesticide et qui n’ont pas poussé dans une serre surchauffée, bref, sois cohérent avec le cycle de la nature ! Et pour trouver tous les fleuristes et horticulteurs engagés en France, rendez-vous sur le Collectif de la fleur française, qui propose un annuaire non exhaustif pour t’aider dans tes recherches.

 

Fleurs de Cocagne est un concept qui propose une alternative aux fleurs actuellement vendues sur le marché. Il regroupe la production, la confection et la vente de bouquets éthiques et écologiques et contribue à la réinsertion professionnelle avec pour objectif d’aider des personnes à se reconstruire à l’aide de l’horticulture et du maraîchage biologiques. Des ateliers de confection de bouquet de fleurs biologiques sont également organisés avec Yes We Green.