La nouvelle tendance ? Ne plus laver ses vêtements

Tous les jours, tu prends une douche, tu te laves les dents, tu mets du parfum et tu laves tes vêtements. Alors qu’en vérité, tu sens le cendrier froid et tes sapes n’ont pas besoin d’être lavé autant. Pourquoi ? On t’explique tout ici.

Il y a quelques temps, on t’avait déjà parlé de cette start-up danoise qui a inventé des sous-vêtements à porter plusieurs semaines sans être lavés. Baptisée Organic Basics, elle utilise une technologie à base d’argent. Un ingrédient miracle qui permet de tuer 99,9% de toutes les bactéries.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Organic Basics (@organicbasics) le

Âgés d’une vingtaine d’années, les quatre créateurs ont conçu des caleçons, des culottes, des soutien-gorges et même des tee-shirts à ne laver que quelques fois par mois. L’objectif ? Proposer des vêtements pour paresseux mais surtout changer la façon traditionnelle de laver les vêtements. « C’est un gaspillage de ressources épouvantable, extrêmement nocif pour l’environnement », déplore Mads Fibiger, fondateur d’Organic Basics.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Organic Basics (@organicbasics) le

Soucieux de l’environnement, de nombreuses marques développent donc des vêtements high-tech. C’est notamment le cas d’Unbound Merino et sa gamme de t-shirts en laine, Wool & Prince et ses robes pouvant être portées pendant 100 jours sans être lavées ou encore Pangaia, une marque écologique lancée l’année dernière, qui compte parmi ses best-sellers des t-shirts en fibre d’algues traités à l’huile essentielle de menthe poivrée. Bien sûr, tous les vêtements sont utilisables durant plusieurs semaines sans avoir besoin d’être lavés. Cela permet d’économiser pas moins de 3 000 litres d’eau au cours de sa vie par rapport à un t-shirt classique.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Wool&Prince (@woolandprince) le

Car, outre l’avantage de ne plus avoir à laver ses vêtements, l’impact est surtout environnemental. Les machines à laver représentent 17% de notre consommation d’eau. D’ailleurs selon AEG, une société de machines à laver, 90% des vêtements lavés ne seraient pas suffisamment sales pour être jetés... Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire pour sauver la planète !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Shlobot (@shlobot) le

Et pour ne plus polluer avec des lessives toxiques, voici notre recette magique pour que tes vêtements sentent bon le propre de manière plus écologique et économique !

Fin des articles