450€ d’amende par vêtement invendu jeté par les grandes marques

Les soldes sont l’occasion pour les marques de brader les produits qui ne sont pas partie. Mais une fois soldé, plus possible de remettre en rayon au prix d’origine. Là se pose la question du traitement des invendus.

Il y a quelque mois, l’émission Capitale sur M6 dénonçait le géant Amazon qui jette plus 3 millions de produits neufs chaque année. Créant un mouvement d’indignation général, le gouvernement a bien du trouver une solution pour ce gaspillage massif. A partir de l’année prochaine, les marques pourraient être sanctionnées d’une amende de 450€ par produit jeté. Interrogé par le Figaro, Guillaume Simonin, directeur des affaires économiques de l’Alliance du commerce a déclaré que "tout metteur sur le marché d'un produit textile devra trouver une solution pour écouler ses invendus, en rentrant par exemple leurs produits abîmés ou utilisés dans un circuit de recyclage", et que si les marques ne respectaient pas ces conditions, elles seraient "sanctionnées d'une amende de 450 euros par produit". Une mesure qui devrai être voté fin 2019.


©
G.sighele // Flickr

En avril 2018, le gouvernement présentait sa « feuille de route » pour une économie 100% circulaire pour limiter la gaspillage et faire de nos déchets de nouvelles ressources ». Celle-ci prévoit notamment de s’assurer que les invendus de cette filière (textile) ne soient ni jetés, ni éliminés ». Un engagement qui répond à la demande formulée par Emmaüs.

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la lutte anti-gaspillage et les nécessiteux