Les secrets pour repérer les produits cosmétiques « sains et sûrs »

Voilà encore de quoi inquiéter les accros aux produits de beauté en tous genres… La liste des cosmétiques « indésirables » d’UFC-Que choisir dépasse les 1000. Pire : 23 produits contiendraient carrément des substances interdites. Aïe. Mais comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais sans une bonne au Bonbon, on vous dit comment repérer les produits que notre corps n’a pas à craindre.

En février, l’UFC-Que Choisir avait appelé les consommateurs à alimenter eux-mêmes sa base de donné de 400 produits. En à peine 4 mois, grâce à une mobilisation massive, cette base a plus que doublé avec aujourd’hui plus de 1000 références toujours en vente contenant certains des 12 composés préoccupants.

« Au palmarès des produits les plus préoccupants figurent bien sûr les produits contenant des perturbateurs endocriniens, tels que l’huile sèche sublimante du Petit marseillais, le déodorant Natur Protect de Sanex ou encore le rouge à lèvre Deborah Milano qui cumule pas moins de 4 perturbateurs endocriniens accroissant ainsi le risque d’effet cocktail et donc d’effets nocifs y compris à faible dose. » peut-on lire sur le site UFC-que Choisir.

Mais pire, 23 substances hors la loi ont été repérées.

« On peut citer le spray solaire pour enfants de Lovea, le gel coiffant fixation blindée Vivelle de Dop ou encore le soin pour les yeux L’Oréal Men qui recèlent de la MIT, alors même que le risque de réactions allergiques est décuplé du fait du contact prolongé avec la peau pour ces produits non rincés. Quant au fond de teint poudre minérale de Maria Galland il contient de l’isobutylparaben, un perturbateur endocrinien avéré, pourtant interdit depuis plus de 2 ans. »


Les secrets pour repérer les bons produits selon 60 millions de consommateurs

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe aussi des produits « sains et sûrs », comme nous l’assure 60 millions de consommateurs, à condition de savoir déchiffrer la composition. L’Institut national de la consommation a passé au crible quelques 150 produits et 77 ingrédients dans six familles de produits : crèmes hydratantes, crèmes solaires, gel douche, dentifrices, déodorants et shampoings. On y apprend que « toutes les marques ont des produits vertueux et des produits à bannir », même les marques labellisées bio, qui contiennent parfois trop de substances irritantes (alcool, parfums), note Adeline Trégouët.

Pour s'y repérer quelques astuces. Les ingrédients doivent figurer par ordre décroissant de présence si leur concentration dans le produit égale ou dépasse 1%. Et un nom en latin désigne un ingrédient issu de plantes qui n'a pas subi de transformation, tandis qu'un nom en anglais signifie une substance naturelle transformée chimiquement. Pratique ! 

La « simplicité est un gage de moindre risque » pour le consommateur, juge Adeline Trégouët. « Si on diabolise trop certains produits à tort, on pousse les industriels à chercher des ingrédients de substitution, au risque que ça soit pire », prévient-elle. 

Vous voilà armés pour affronter ces étiquettes ! 

Une liste de 60 produits « sains et sûrs »

Pour les plus flemmards, 60 millions de consommateurs vous a même mâché le travail puisque le magazine des consommateurs a décidé de dévoiler dans un hors série de l'été une "liste positive", et de mettre en avant des produits sans risques. Et bonne nouvelle, ce ne sont pas toujours les plus chers qui tirent leur épingle du jeu ! 

Pour la douche, c'est le Sanex Zéro % (6,10€ les 500ml) qui remporte la palme puisqu'il ne contient pas de composants nocifs, ni pour l'homme, ni pour l'environnement. Côté hydratation du corps, on retient par exemple la crème de soin au beurre de karité Monoprix Bio (3,10€) et le lait hydratant So'bio étic (11€ les 500ml). Et pour les cheveux, le shampoing aux extraits d'aloé véra et de tilleul bio Monoprix (3,55€). Enfin au rayon déodorant, on est contents d'apprendre que le Petit Marseillais avec son bille 24h Extra doux au lait de vanille est ok, de même que celui signé Nectar of Beauty (Carrefour) à l'extrait de fleurs de cerisiers. Le tout, à des prix très compétitifs. Voilà enfin une raison de se réjouir ! 

Plus d'infos