La première épicerie anti-gaspi de France vient d’ouvrir !

Ras-le-bol de la grande distribution qui jette 10% de ses aliments à la poubelle à cause de petits défauts ?* Bonne nouvelle ! Une épicerie anti-gaspi qui commercialise des invendus a ouvert le 4 mai à Melesse, près de Rennes.

Nous anti-gaspi, c’est la première grande épicerie qui ne vend que des produits invendus. Sur 300m2, on trouve des fruits et légumes moches, des tranches de jambon mal découpées, des yaourts bientôt périmés, des produits secs emballés sous un ancien packaging, des oeufs qui ne font pas la "bonne" taille, du chocolat de pâques qui n’a pas trouvé preneur le mois dernier, et même un stock de vin dont le producteur voulait se débarrasser pour passer au bio.

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l’agriculture, un tiers des aliments fabriqués par l’industrie alimentaire dans le monde est perdue ou jetée… Sacré gaspillage. Partant du constat que 20 kilos de nourriture sont jetés par an et par personne, Vincent Justin, 40 ans, et Charles Lottmann, 30 ans, ont créé Nous anti-gaspi. Aujourd’hui, ils estiment pouvoir sauver 30 tonnes de nourriture par mois.

L’un est issu du monde de l’art, l’autre de l’Essec Business School, et tous les deux ont fait le pari de modifier les habitudes de consommation de la population. Pour ça, ils travaillent directement avec les producteurs pour proposer des produits originaux, et chaque aliment est vendu avec sa fiche d’information qui explique pourquoi il est vendu à l’épicerie. En bonus, on y gagne aussi financièrement puisque faire ses courses chez Nous permet à une famille de 4 personnes d’économiser 150 à 200€ par mois ! Et pour les petits chanceux qui vivent dans la région, d’autres épiceries comme celle-ci ouvriront en Bretagne d’ici à la fin de l’année.

* Source : Rapport anti-gaspi de la mission Garrot