La méditation : une nouvelle manière de se rebeller ?

Votre boss vous insupporte, vous sentez arriver le burn out, vous avez encore fait une crise à votre mec/meuf pour rien, ou pire, vous vous êtes fait largués. Bref, envie de tout envoyer bouler ? Mais si l’idée de partir élever des kangourous en Australie est tentante, avant ça, faites l’expérience de la méditation appelée punk mindfulness.

« La mindfulness, aussi appelée pleine conscience, est un état de conscience résultant du fait de porter son attention, intentionnellement et sans jugement, sur l’expérience du moment présent. » L’ouvrage Méditer c’est se rebeller de Betsy Parayil-Pezard annonce la couleur dès les premières lignes. Elle l’assure, la punk mindfulness l’a « rendue plus passionnée et vibrante », et l’a « aidée à trouver le courage d’entreprendre une transformation personnelle ». Avec un postulat de départ : dans une société qui va toujours plus vite, prenons quelques minutes pour se recentrer.

Une publication partagée par Ewin (@papacaii) le

Méditer pour se réveiller

Betsy Parayil-Pezard est américaine d’origine indienne. Elle a créé son cabinet de coaching et de formation et partage la mindfulness avec les entreprises et les personnes en situation de précarité ou en prison. Pour elle, la découverte de la mindfulness fut une révolution. « J’ai commencé la méditation de pleine conscience en 2006 dans une association qui éduquait les gens à la pratique. Par la suite j’ai pratiqué seule pendant très longtemps avant de l’enseigner à d’autres gens. » Elle décrit son expérience avec la mindfulness « comme un jeu vidéo, il s’agit d’accéder à une sorte de réalité augmentée », bref, sortir de sa zone de confort.

L’ouvrage est bien conçu, clair, le ton est jeune et décalé. Dédié en particulier à ceux qui n’ont jamais essayé la méditation, il casse les codes de la pratique habituellement réservée aux initiés. Les bienfaits de la méditation se mêlent à des exercices de méditation et de journaling, ou le fait de tenir un journal intime. Pour Betsy Parayil-Pezard, le mélange de ces différentes pratiques aide à la réflexion et permet de « mettre de l’air dans notre vie. Une personne aujourd’hui encaisse dans une journée autant d’informations qu’une personne du siècle dernier encaissait dans sa vie entière, il faut donc apprendre à reposer son esprit. » Sur le disque qui accompagne l’ouvrage, la voix enregistrée de Betsy Parayil-Pezard nous guide sur des exercices de méditation.

Et c’est ce repos qui permet de se connaitre. « De plus en plus de personnes aujourd’hui se rendent compte que leur vie ne leur correspond pas. Ils ont fait des études, travaillent dans des entreprises sans vraiment l’avoir souhaité. Ils se sentent en déconnexion, isolés par rapport au monde qui les entoure. La méditation pour moi c’est d’abord une invitation à se reconnecter à soi-même, et gagner le courage d’aller vers ce qui nous correspond. »

Méditer pour se libérer

Mieux vivre en prenant la société à contre courant, prendre le temps dans un monde qui s’accélère, là est la vraie rébellion. La méditation apporte d’abord la prise de conscience que le schéma de la société ne nous correspond pas. La bonne nouvelle, c’est qu’elle apporte aussi la force nécessaire de changer ce qui ne va pas. Changer de travail, changer de voie… Les solutions sont plus ou moins radicales. « J’accompagne les gens dans différents programmes comme des coaching ou des séminaires de méditation dans des entreprises. Et dans tous les cas j’observe du changement et des transformations. Beaucoup d’entre eux changent de travail ou créent des projets de vie qui leur correspondent, et surtout on sent la transformation. Même si une personne n’a pas encore créé de changement, on voit qu’elle se sent mieux, qu’elle a trouvé une forme de sérénité et qu’elle se sent en confiance. »

L’ouvrage aborde les différentes étapes à traverser, à commencer par la découverte de la méditation et la prise de conscience. S’en suivent la désobéissance à l’autorité, la libération de l’esprit, et enfin, le fait de réussir à sortir sa force intérieure. Accepter de ressentir de la colère et ne pas éviter les émotions douloureuses, c'est aussi ouvrir la porte à la joie et à l'envie de changer le monde. Néanmoins la temporalité de ces étapes reste relative à chacun. « Je ne veux pas que la méditation soit vue comme un énième diktat mais comme une voie de liberté. Les personnes qui sont libres écoutent ce qu’il se passe à l’intérieur d’eux et agissent en fonction de ce qu’ils ressentent et de ce qu’ils pensent juste. Ce n’est pas une finalité en soi. »

Quant à sa propre liberté, Betsy Parayil-Pezard reste modérée. « Je pense qu’être libre est un processus qui prend toute une vie. On pourrait dire que je suis en plein milieu. La liberté, comme tout autre chose, c’est très personnel et ça se vit dans un instant. Etre libre, c’est croire qu’on l’est. La vraie liberté se trouve à l’intérieur de l’être humain. »

Si vous êtes novices dans la pratique de la méditation, posez-vous la question de savoir si vous avez envie d’explorer ces choses. Si vous méditez, c’est pour vous-même. Pour Betsy Parayil-Pezard, la meilleure façon d’apprendre est de pratiquer avec quelqu’un qui en a l’habitude. Les cycles MBSR, par exemple, proposent des programmes très complets pour découvrir à la méditation, et certains bars à méditation offrent des sessions d’initiation. Enfin, n'hésitez pas à vous tourner vers des appli de méditation telles que Le Petit bambouHeadspace ou  Pleine Conscience. Le dernier mot revient à Betsy : « La méditation est un cadeau qu’on offre à soi-même. Et c’est une merveilleuse aventure à tenter, peut-être plus folle que toutes les aventures que nous pourrions vivre dans une vie. »

Méditer, c'est se rebeller
de Betsy Parayil-Pezard
Editions Marabout
224 pages
15,90€