60% des animaux sauvages ont disparu en 40 ans

C’est le chiffre avancé par le dernier rapport de la WWF sur l’état de la biodiversité mondiale. Le reste du rapport fait froid dans le dos.


60%
des espèces sauvages ont été décimées au cours de ces 40 dernières années.

L’espèce humaine est responsable de 75% des disparitions de toutes les espèces confondues.

L’empreinte écologique est en hausse de 190%.

Tous ces chiffres sont directement dus aux agissements de l’Homme sur Terre. Ces chiffres alarmants font partie du rapport de la WWF paru en octobre 2018, et qui dresse un constat de l’état actuel de la biodiversité vivante. S’il apparaît clair qu’elle va de plus en plus mal, on comprend vite que le temps presse, et qu’il sera bientôt trop tard pour agir.

Il faut savoir que chaque année, le monde économise 125 000 milliards de dollars grâce à la biodiversité, notamment grâce à l’oxygénation et à la pollinisation. Comprendre que la nature, en plus de nous permettre de survivre, nous rend service. Pourtant, on trouve aujourd’hui du plastique dans les océans jusqu’à -11 000 mètres sous la surface de l’eau, alors même que 25 000 espèces sont déclarées en danger.

La nature est notre seul foyer. Et si on arrêtait le massacre ?