5 astuces pour surfer sur le net en étant écolo

Internet est complètement ancré dans notre quotidien, au point que c’est devenu un des plus gros pollueurs au monde. Le développement des big data, du streaming et des mails a fait un pollueur XXL. Le web représente à lui tout seul 7 % de l’énergie dépensée en électricité dans le monde, ce qui est colossal. Alors voici quelques astuces pour réduire son emprunte carbone numérique.


On nettoie sa boîte mail

Oui, c’est assez désespérant quand on ouvre sa boîte mail et qu’on voit « 1684 messages non lus » Mais pourtant il va falloir y passer. Mettre un petit coup de frais dans ses mails c’est comme faire un grand nettoyage de printemps dans sa tête : ça fait le plus grand bien. Alors on supprime ses vieux emails qui datent de plusieurs années. Oui oui, plusieurs années.


On se désabonne des newsletters

On reçoit des dizaines de newsletters en tous genres chaque jour, et on n’en ouvre pas la moitié. Ces newsletters consomment beaucoup d’énergie et de stockage. Pour limiter cette consommation, il suffit de cliquer sur le lien de désabonnement (sauf pour Le Bonbon bien sûr), souvent présents en tout petit en bas des mails. Si vous avez la flemme, des services gratuits permettent de se désabonner des newsletters en clin d’œil, à l’instar de Cleanfox.


On ressort son baladeur ou son iPod

Même si l’avènement de la musique en streaming a considérablement réduit l’utilisation de plastique pour la production des CD, cette industrie pollue énormément. Avec le nombre impressionnant d’utilisateurs et le nombre colossal de morceaux disponibles sur les plateformes, le fait d’écouter un titre est très très gourmand en énergie. En 2016, l’écoute en streaming a généré entre 250 000 et 350 000 tonnes de gaz à effet de serre.

Sans tomber dans le cliché vintage et faire toutes les brocantes à la recherche d’un walkman, on peut ressortir son iPod. Et oui, si on a déjà une belle playlist sur son ordinateur, on peut tout simplement la transférer sur son MP3. Et puis, ça économise l’abonnement mensuel !


Mettre ses onglets en favoris

Faire une recherche sur Internet requiert beaucoup d’énergie et génère énormément de CO2. Pour y remédier, c’est simple... Il vous suffit de mettre les sites que vous consultez régulièrement en favoris. Vous n’avez plus besoin de passer par les moteurs de recherches les plus gourmands. Voilà qui économisera un bon paquet d’énergie !


Utiliser des moteurs de recherche écologiques

Si vous devez quand même passer par un moteur de recherche, privilégiez ceux qui ont une vocation écologique. Par exemple, Ecosia reverse 80 % de ses bénéfices à un programme de reforestation. Il y aussi Blackle, qui n’est rien de plus qu’un moteur de recherche tout noir. Cette couleur sur votre écran permet à votre ordinateur de se reposer. Il consomme ainsi moins de batterie et nécessite moins de chargements.

Allez, on peut tous le faire !

Fin des articles