4 raisons de préférer la bière locale et artisanale à la bière industrielle

Bapbap, la Parisienne, la Brouche, la Bulle des Mines ou encore la Marilyn… Ça vous dit quelque chose ? La bière artisanale fait fureur en France. On dénombre aujourd’hui environ 1300 brasseries locales sur le territoire français. Aspect économique, social ou gustatif, Gireg Aubert, biérologue et spécialiste de la bière locale et artisanale vous dit tout sur les avantages de la bière locale et artisanale !

La bière artisanale, ça fait bon genre et ça permet de se la péter à l’apéro, mais pas seulement. Aujourd’hui, le marché de la bière est dominé par de très grands acteurs qui contrôlent les grandes marques de bière industrielle, environ 80% du marché selon Gireg Aubert, biérologue et spécialiste de la bière locale et artisanale. Mais la bière locale, ou craft beer Outre-Manche, est en plein essor. « Avec le développement de la bière locale, se développent les petites brasseries qui rayonnent à 30km à la ronde. C’est une autre approche économique, il n’y a pas d’intermédiaire mais un contact direct entre le producteur, le brasseur et le consommateur final. » On vous explique pourquoi on préfère cette dernière (avec modération, bien sûr).

1. Parce qu’elle est meilleure en goût

La bière locale est produite exactement comme la bière industrielle, en mélangeant du malt (une céréale transformée), de l’eau et du houblon, puis en conduisant une fermentation. « La différence se trouve dans la qualité des ingrédients et les méthodes qui sont utilisées, qui font que la bière artisanale est souvent meilleure. La bière industrielle est faite pour plaire au plus grand dénominateur commun, et pour rester un an sur les rayons des supermarchés. C’est pourquoi elle a moins de gout : elle est pasteurisée et filtrée », nous confie Gireg Aubert. La bière locale, elle, est une bière vivante, c’est-à-dire non pasteurisée, non traitée, et qui doit donc se consommer plus rapidement. « Il y a alors une intensité en goût qui est incomparable, elle est beaucoup plus gouteuse que la bière industrielle. On est sur un produit qui est super qualitatif, parce que le brasseur qui rencontre le consommateur les yeux dans les yeux est plus attentif à ce qu’il fait, il a une certaine attente par rapport à sa propre production. »

2. Parce qu’elle crée de l’emploi

« De mémoire, la brasserie artisanale génère 5 fois plus d’emplois que la grande brasserie industrielle. », continue Gireg Aubert. Produite localement et consommée localement, la bière en circuit court permet au producteur un meilleur rendement, plus de bénéfices et donc des moyens pour investir dans de la main d’oeuvre et des produits de qualité. Tout le monde y gagne. « On retrouve aussi une fierté chez l’artisan brasseur. C’est un vrai métier valorisé, avec une production reconnue et identifiée à une personne, c’est plus humain, il y a un supplément d’âme. C’est de l’artisanat français qu’il faut soutenir. »

3. Parce qu’elle est meilleure pour la santé

Parce qu’elles ne sont pas pasteurisées, les bières locales contiennent encore la levure vivante qui n’est plus dans les bières industrielles. Elles sont donc plus riches en vitamine D et sont bonnes pour la peau, les cheveux et les ongles, en plus d’enrichir la flore intestinale. « Il y a aussi une transparence des ingrédients qui sont utilisés. Aucun produit chimique n’est utilisé, ni pour pour colorer ni pour ajuster des gouts. Il faut savoir quelque chose d’incroyable, c’est qu’il n’est pas obligatoire pour les industriels de noter tous les ingrédients d’une bière ! La bière ne fait pas partie du domaine alimentaire, elle échappe donc à la règle… Et concernant les ingrédients cachés, on a des doutes sur la dangerosité du dioxyde de titane présent dans la bière industrielle. »

4. Parce qu’elle se trouve de plus en plus facilement

Par chance, c’est un vrai réseau de distribution qui s’est mis en place dans toute la France. Et aujourd’hui, on trouve des bières locales sur tout le territoire, puisqu’il y a 1300 brasseries artisanales en France. « Il y a une moyenne de 6 à 8 brasseries artisanales qui se créent chaque mois en France. » Mais le nombre de caves à bière s’élargit lui aussi, en même temps que celui des caves à vin proposant de la bière. Et désormais la bonne nouvelle, c’est qu’on trouve même de la bière locale en grande surface !

Alors, convaincu ?

Gireg Aubert est biérologue et spécialiste de la bière locale et artisanale. Il met en avant les bières locales qui ont du goût, et propose des ateliers de dégustation ouverts à tous, pour tout savoir sur le monde de la bière artisanale. Pour s'inscrire à un atelier, rendez-vous sur sa page Yes We Green.

Il est également l'auteur de La bière, c’est pas sorcier aux éditions Marabout et L’art de faire sa bière : du brassage à la dégustation aux éditions Parramon.