10 objets insoupçonnés à nettoyer pour ne pas tomber malade

Si vous pensiez qu’il suffisait de se laver les mains pour échapper à cette vilaine grippe, détrompez-vous. De nombreux objets improbables du quotidien deviennent de véritables nids à bactéries en hiver et méritent un bon coup de monsieur propre. Voici ceux à ne surtout pas oublier (en plus des mains, dont on vous fait le super tuto ici).


Le téléphone

C’est votre meilleur ami, vous l’emmenez partout avec vous à table, au lit, et même parfois aux toilettes pour jouer (ou appeler pour les plus téméraires). Aliments, postillons, peaux mortes, sécrétions… votre téléphone accueille la totale. Nettoyez-moi donc tout ça avec une lingette antibactérienne spécialement conçue pour les écrans ou une paire de binocles.


L’ordinateur portable

Si vous êtes du genre à emmener votre PC dans les toilettes comme un de nos collègues dont on ne citera pas le nom, alors gare à la gastro chronique. Même châtiment que pour le téléphone : à essuyer avec une lingette régulièrement.


La machine à café

C’est la meilleure amie des caféïnomanes du matin, mais aussi celle des bactéries, surtout si elle fonctionne avec des capsules. Le réservoir à capsules devient un milieu humide propice au développement de bactéries potentiellement dangereuses. Pour limiter les risques, il suffit de bouger le petit doigt de temps en temps et laver le réservoir avec un produit antibactérien.


La serviette de bain

Avis à ceux qui pensent que ça ne sert à rien de laver une serviette « parce que de toute façon quand on sort de la douche on est propre », ne vous étonnez pas d’être un aspirateur à microbes. La serviette qui vous attend à la sortie de la douche, de par son humidité, accumule vos peaux mortes et sécrétions corporelles que les bactéries adorent. L’astuce : bien faire sécher sa serviette après la douche (ne pas la laisser dans l’humidité, sinon vive les odeurs), et lavez-la au bout de trois ou quatre utilisations max. Et surtout ne la partagez pas car notre corps n’est pas habitué aux bactéries des autres. Même punition pour le tapis de bain.


Le portefeuille

Imaginez le nombre de bactéries qui se baladent de billets en portefeuilles tous les jours… Ils pourraient même être responsables des infections urinaires, selon une étude publiée dans la revue Advanced Biomedical Research, qui a montré que 95,2% des portefeuilles véhiculent des bactéries responsables des troubles urinaires. La bonne nouvelle est que vous pouvez vous en prévenir en préférant ceux en cuir qu’il est plus facile de nettoyer avec leur surface lisse.


Les torchons

Vous avez tendance à laisser trainer vos torchons et à les utiliser pour tout et n’importe quoi ? Vous allez vite déchanter. Des chercheurs de l’Université de Zuckerman aux USA ont constaté que 90% des torchons de cuisine sont infectés de bactéries. Et pire, ce sont des bactéries présentes en temps normal dans la flore intestinale. Deux solutions : le mettre à la machine après chaque utilisation, ou le tremper dans de l’eau de javel diluée.


La brosse à dent

Attention, cette info ne doit pas vous dégoûter de vous brosser les dents. Mais pour ceux qui partagent la douche avec les WC, on doit vous avouer une chose : il se pourrait que des matières fécales s’incrustent sur votre brosse à dent. Oui, on sait, c’est dégueulasse, mais il suffit de fermer la lunette des toilettes quand vous tirer la chasse.


Les collants

On a tendance à prendre le collant pour une paire de jeans qu’il n’est pas nécessaire de laver si souvent qu’une paire de chaussettes. Pourtant, les collants abritent de nombreuses bactéries qui favorisent les infections urinaires. La matière conserve la chaleur, et les germes y trouvent un nid parfait. Il faut donc laver vos collants à chaque utilisation. Prévoyez donc plusieurs paires…


La barbe

Si la tendance veut que les mecs sexy laissent pousser leurs poils de barbe, il y a pourtant de quoi en être légèrement écoeuré puisqu’elle contiendrait parfois plus de bactéries fécales que les WC publics. EWWW. Veillez donc à bien peigner et laver rigoureusement ces poils de visage avec du savon ou du shampoing.

Le bac à légumes - ou le bac à bières pour certains

Et l’endroit le plus sale de votre cuisine se trouve… dans le bas du frigo, dans le fameux bac qui sert à cacher les mauvaises odeurs que propagent vos légumes. Terre, moisissures, morceaux de carottes facilitent la propagation de bactéries comme la salmonelle ou la listeria. On sait que c’est chiant, mais il faudrait la laver au moins une fois par semaine. Si vous êtes du genre à manger des légumes bien sûr.

Fin des articles